News Avatar Kids

Helsana als Goldpartner Schweiz

Helsana unterstützt das Projekt Avatar als Goldpartner Schweiz und verschenkt drei Avatare pro Jahr.> weiter

Helsana leistet einen wichtigen Beitrag zur sozialen Integration und engagiert sich auf vielfältige Art und Weise für Entwicklungen und Innovationen im Gesundheitsbereich.

Durch die Unterstützung von Avatar leistet Helsana einen Beitrag zur sozialen Integration von kranken Kindern.

Künftig wird Avatar in weiteren Bereichen eingesetzt werden können: Er wird bestimmte Therapien unterstützen und darüber hinaus Pflegebedürftigen zu Hause Hilfe im Alltag leisten.

Mehr über Helsana engagement...

 

News Avatar Kids

Développement du projet à Yverdon...

Comment les enfants qui doivent rester à l’hôpital pour de longs séjours peuvent-ils suivre leur scolarité malgré tout? Grâce à un robot cela est possible! Samsung et Kindercity, grâce à leur projet unique au monde, permettent...> weiter

Samsung  et  Kindercity  ont  lancé  le  projet  pilote  «Avatar  Kids»  à  l’hôpital  pédiatrique universitaire de Bâle sous le parrainage de Conrad Müller. C’est ici que le robot «Nao» a été utilisé pour la première fois. Ce compagnon high-tech mesure presque 60 centimètres et pèse environ 3 kilogrammes. Les jeunes patients contrôlent le robot via une tablette depuis leur lit d’hôpital. Grâce à un logiciel à la pointe du progrès, les enfants peuvent participer aux cours sans contraintes. À l’école,  les  élèves  et  les  professeurs  prennent  la  responsabilité  de  prendre  en  charge  le  robot-avatar et de l’intégrer. Ainsi, les enfants continuent à être un membre de la classe à part entière et socialement intégrés. De cette façon, il est prouvé que les patients guérissent beaucoup plus vite.
 
«Le  robot-avatar  n’a  pas  pour  seule  fonction  d’être  commandé  à  distance.  Il  peut  aussi  lire plusieurs langues, résout des problèmes mathématiques et montre même quelques exercices de gymnastique» raconte  Jean-Christophe Gostanian,  directeur  de  Kindercity.  De  plus,  le  physique
attendrissant  de  NAO  fait  que  les  enfants  et  les  adultes  l’adoptent  et  le  considèrent  très  vite comme un «camarade de classe» à part entière. Le robot avait l’air tellement gentil que Samsung et Kindercity ont eu l’idée de développer le projet «Avatar Kids»: «Dans le laboratoire technolino
‹Robotics› de Kindercity, le robot de recherche était déjà utilisé depuis quelques temps et nous avons vu comment les enfants de nature émotive réagissaient à son contact» explique Sandrine Gostanian qui travaille à Kindercity. «NAO émeut les enfants. Nous voulions utiliser le fait que le robot émeut les enfants pour les aider à aller mieux.» Intégration sociale pour les enfants malades grâce au projet «Avatar Kids» Les frais de cette offre unique au monde sont pris en charge par Samsung et d’autres sponsors.
Pour  l’école,  les  parents  et  les  enfants,  ce  projet  ne  coûte  rien.  Ces  derniers  sont  formés  au préalable  par  Kindercity:  «L’utilisation  d’un  robot-avatar  est  simpliste»  affirme  Jean-Christophe Gostanian. L’usage de NAO ne se limite pas seulement aux salles de classe: un écran détachable portable de la taille d’un Samsung Galaxy S4 mini permet aux petits patients d’accompagner leurs camarades dans la cours de récréation ou pendant les excursions. Les parents peuvent également l’utiliser à la maison pour être toujours proches de leur enfant. Ce compagnon est très important, surtout le soir, lorsque les patients ne peuvent plus recevoir de visite.
 
Un projet qui crée l’engouement
Le projet «Avatar Kids» a été lancé l’année dernière à l’hôpital pédiatrique universitaire des deux Bâles (UKBB) en collaboration avec l’association faîtière des enseignantes et enseignants suisses (ECH) et avec de jeunes patients de longue date dans le cadre d’une phase de test. Le bilan a été positif: la technique a suscité une grande fascination chez les patients et les parents. 
 
Depuis  aujourd’hui,  le  projet  «Avatar  Kids»  gagne  également  la  Suisse  romande.  La  Ville d’Yverdon-les-Bains  et  l’Association  de  Développement  du  Nord  vaudois  (ADNV)  ont  décidé d’acquérir un robot et de le mettre à disposition des Etablissements Hospitaliers du Nord vaudois.
Ce  deuxième  robot  sera  utilisé  avec  l’accord  des  écoles  de  la  Ville.  «Après  l’accueil  de compétitions technologiques, de manifestations professionnelles ou publiques, l’Année du Robot à Yverdon-les-Bains  s’illustre  au  service  d’une  cause  noble  et  sensible:  l’hospitalisation  de  nos enfants. L’expérience Avatar Kids est un succès en Suisse alémanique et nous sommes heureux d’offrir, en première romande, ce soutien à des enfants malades et éloignés de leurs classes et camarades»,  se  félicitent  Jean-Daniel  Carrard  et  Jean-Marc  Buchilier,  respectivement  syndic d’Yverdon-les-Bains et Directeur de l’ADNV.
 
La technique au service de l’engagement social
Pour  Samsung  Suisse,  partenaire  de  longue  date  de  Kindercity,  le soutien  au  projet  va  de  soi: «Avatar  Kids  est  un  projet  mondial innovant.  Samsung  poursuit  l’objectif  de  recourir  à  la technologie  afin  de  donner  aux  défavorisés  les  mêmes  chances  et  possibilités  que  les  autres.
C’est  beau  de  voir  comment  la  technique  moderne  soutient  les  jeunes  patients  pendant  les moments difficiles en leur permettant de vivre une vie normale» explique Martin Kathriner, Public Affairs et Citizenship Manager chez Samsung Suisse. 
Le projet Avatar Kids est destiné aux jeunes entre 4 et 18 qui doivent rester pendant longtemps à l’hôpital ou dont leur état de santé les oblige à faire des séjours réguliers à l’hôpital. 
Vous  trouverez  des  photos  haute  définition  en  vous  rendant  sur  le  lien  suivant:
presse.samsung.ch/app/news_avatar 
 
Sponsors et partenaires du projet «Avatar Kids»: 
Kindercity,  Sciencity,  Samsung,  Helsana,  Association  faîtière  des  enseigantes  et  ensaignants  de  Suisse-  Hôpital universitaire pédiatrique des deux Bâles, Aldebaran Robotics, Wirtschaftsmagazin, Association de soutien aux enfants aux maladies rares, fondation Walter Haefner
 

News Avatar Kids

Sendung SRF TV Einstein

Erster NAO in Jonas' Klassenzimmer> weiter

Schattenkinder nennt man Kinder, die schwerkrank im Spital liegen und langsam von ihren Schulkameraden vergessen werden. Doch nun sollen sie von einem Roboter in der Schule vertreten werden, damit sie weiter aktiv dabei sein können. Kinderspital-Chef Conrad Müller hat das Projekt mit aufgegleist.

Hier zur Sendung vom 08.05.14

 

Artikel des SRF über Jonas' Roboter

Artikel "Schweiz am Sonntag" über NAO im Klassenzimmer (PDF)

Artikel "Sonntags Zeitung" 11. Mai 2014 (PDF)